Version imprimableSend by email

Il était une fois une petite tortue verte qui vivait dans in étang.

Deux canards sauvages venaient souvent chercher de la nourriture dans cet étang, et ils finirent par nouer des liens d'amitié avec la petite tortue. Ainsi, pendant que les deux canards cherchaient leur nourriture, la petite tortue parlait, parlait. Elle aimait parler plus que tout, et elle parlait à tous ceux qui voulaient l'écouter.

Un jour, les deux canards s'apprêtaient à rentrer chez eux. L'un dit alors à la tortue:

- Amie tortue, notre maison est située en haut sur la montagne. C'est un joli endroit, et il y a même un joli étang aux eaux claires et de bonnes choses à manger. Tu t'y plairais beaucoup. Tu veux venir la visiter?

- J'aimerais beaucoup, répondit la tortue. Mais comment m'y prendrais-je? je ne peux pas voler.

- Nous t'y porterons, lui dit le deuxième canard. Mon frère et moi tiendrons un bâton avec nos becs, chacun par un bout. Tu t'agripperas au milieu du bâton avec tes dents, et de cette façon nous nous envolerons tous les trois vers les montagnes. Mais tu dois d'abord promettre que tu ne parlera à personne durant le trajet.

- Je peux le faire facilement, dit la petite tortue. Que c'est si aisé, j'irai certainement avec vous.

Les deux canards trouvèrent alors un bâton qu'ils prirent chacun par un bout, tandis que la tortue s'agrippait au milieu avec ses dents. Ils s'élancèrent vers les airs, et le petit étang ne fut bientôt plus qu'un petit point sous eux. Ils arrivèrent au dessus des rizières ou des villageois travaillaient. Certains d'eux, ayant levé la tête, virent la tortue que portaient les deux canards.

- Regardez ! s'écria l'un d'eux. Une tortue qui vole avec deux canards! Où peut-elle bien se rendre ?
La tortue entendit. Elle aurait bien voulu répondre en disant: "Je vais avec mes amis à leur domicile au sommet des montagnes", mais puisqu'elle avait promis de garder le silence, elle ne dit rien. L'un des villageois dit alors:

-Quelle tortue maligne! Elle vole dans les airs tout en laissant les canards s'évertuer à la transporter.
Les canards ne prêtèrent pas attention à ses paroles et poursuivirent leur route comme si de rien n'était. Mais la tortue fut toute gonflée d'orgueil. Quelle idée fantastique elle avait eue en se faisant transporter par ses amis!
Ils survolèrent un village où des enfants jouèrent

- Regardez! s'écria un enfant. Quels canards intelligents! Ils ont trouvé le moyen de transporter une tortue à travers les airs.

Comme avant, les canards ne prêtèrent aucune attention à ces paroles et poursuivirent leur route. Mais la tortue sentit son orgueil blessé. Elle s'écria donc

- Je suis aussi intelligente qu'eux !
Mais, dès qu'elle ouvrit la bouche pour parler, elle lâcha évidemment la bâton et alla s'écraser à terre, trouvant ainsi sa fin.

- Pauvre petite tortue, dit alors un des canards. Elle ne pouvait donc jamais se taire.


Lu sur http://www.bahai-biblio.org, le 18 juin 2014.



Étiquettes: