Version imprimableSend by email

L’activité du texte codé consiste pour les enfants à réécrire l’histoire sous forme de codes/symboles et de tenter de déchiffrer l’histoire codée des autres. Elle développe le langage symbolique dans l’écriture (création de symboles) et la lecture (déchiffrage de symboles).

Première étape : récolte des mots-clés. Chaque enfant/paire d’enfants écrit sur un papier quatre mots-clés concernant le texte. L’enseignant récolte tous ces mots-clés au tableau afin de rassembler un maximum d’idées.

Deuxième étape : les enfants choisissent les mots-clés qu’ils coordonnent de façon logique pour réécrire l’histoire.

Troisième étape : ils remplacent chaque mot-clé par un dessin ou symbole approprié et réalisent ainsi une fresque. Un préalable sur les symboles peut être nécessaire dans certains groupes. Par exemple, les inviter à utiliser un code couleur, leur interdire d’écrire des mots.

Quatrième étape : les histoires sont décodées en grand groupe. Un élève tente de raconter le récit d’un autre enfant/groupe en remplaçant les symboles par des phrases. En cas de contradiction avec l’intention première de l’auteur, celui-ci attend la fin de l’interprétation de son camarade pour expliquer ce qu’il avait en tête au départ.

 

Le coté factice de l’activité peut-être évité en donnant plusieurs histoires différentes aux enfants, afin de renforcer l’aspect « enquête » de la relecture. Par contre, on perd la relecture multiple d’une même histoire. Pour renforcer le secret, on peut aussi inviter les enfants, par groupe de 2-4 à rassembler leurs propres mots-clés sans passer par la mise en commun au tableau, sans leur dire qu’ils ont tous la même histoire. À eux de s’en rendre compte… ou pas !