L’expression des valeurs au secours de la tolérance et de la liberté

Dans un contexte où la tolérance est en passe de devenir la valeur centrale de notre société est-il de bon aloi d’affirmer ses convictions, de les partager, voire, audace suprême, de prétendre à une hiérarchie de valeurs ?
Une telle proposition est-elle assimilable au fondamentalisme ou au prosélytisme ? N’est-elle pas une attaque à la liberté de penser, la tolérance, la démocratie ?

La justification par la foi

Cet article vise à présenter brièvement ce que chrétiens catholiques, anglicans et luthériens entendent lorsqu’ils parlent de la justification par la foi. Cette présentation unifiée a été rendue possible vers la fin du XXe siècle par des déclarations communes qui furent le fruit d’un long travail œcuménique qui aboutit non pas à un compromis, mais à l’éclaircissement des positions de chacun.

Travailler avec les "grands témoins"

Les quelques lignes qui suivent sont une invitation à revisiter nos parcours pédagogiques présentant les « Grands témoins ». Il ne s’agit pas d’une check-list dont chaque item devrait être coché pour vérifier la pertinence de nos parcours, mais d’une invitation à ouvrir, à se déplacer des lieux que nous fréquentons spontanément pour élargir notre perspective et donc, celle des élèves.

Construire avec des blocs

Une activité étonnante pourrait consister à inviter les enfants à construire avec des blocs (des Légos, par exemple). Chaque groupe est invité à bâtir, selon le thème à travailler en classe : une école, une maison, une prison...

Le montage photo

Cette activité vise à développer la créativité, voire le sens de l’humour des élèves en les invitant à tricher avec des photos afin de changer la réalité selon leurs désirs. Très concrètement, il s’agit de demander aux lèves de réaliser un montage photo logiciel (à domicile ou dans la salle informatique) et/ou un collage de photos afin de détourner les images originales de leur intention de départ. On pourrait également dessiner sur des photos.

Webcam

Aujourd’hui énormément de personnes se mettent en scène, dans leur chambre, avec leur webcam pour s’exprimer librement et de façon plus ou moins travaillée sur n’importe quel sujet. Le style est direct, intimiste, souvent pimenté d’humour et de témoignages. On pourrait imaginer demander aux jeunes de réaliser cet exercice pour s’exprimer sur un sujet abordé au cours. Cette activité pourrait tout aussi bien avoir sa place en phase d’accroche qu’en intégration/actualisation.

Écrire ou réécrire une chanson

Écrire une chanson, l’interpréter, l’enregistrer, la partager est une activité ludique à forte motivation intrinsèque qui peut faciliter l’intégration et/ou l’actualisation des réalités d’un récit biblique. Il s’agit de proposer aux élèves, en groupe classe ou en deux-trois sous-groupes de composer une chanson qui exprimerait l’essentiel de ce qu’ils ont compris dans le parcours.

Changer de narrateur

Cette méthode vise à développer l’empathie des élèves envers les personnages afin de leur faire vivre le texte plus intensément et de leur permettre de dégager plus facilement les enjeux importants pour les acteurs du récit. Elle consiste « simplement » à réécrire l’histoire du point de vue de l’un ou l’autre acteur de celle-ci.

Pages